Open dyslexique pour tous? Mais est-ce que ce choix peut ralentir les bons lecteurs ?

Cette question nous a été posée à plusieurs reprises cette année.

Vous trouverez des réponses intéressantes dans le travail de recherche de MMes  Pauline DELBE et Julie ENSENAT.

Quelques extraits :

  • “Certaines études ont montré un réel effet de la police sur la vitesse et la précision de lecture.”
  • “La police Open n’a pas montré de meilleurs ou moins bons résultats que les autres polices en termes de vitesse. Or, cette police améliore la précision de lecture des enfants dyslexiques. En effet, Leeuw a montré en 2010 que cette police n’améliore pas la vitesse de lecture, mais qu’elle réduit les erreurs spécifiques aux dyslexiques” (p. 33-34)
  • “La plupart des professionnels s’accordent à préconiser une mise en page aérée. Par exemple, dans la liste d’aménagements pédagogiques pour les enfants dyslexiques proposées par Martinet (2010), il est noté que “les textes dactylographiés avec une police adaptée sans empattements (e.g., Arial, Comic sans MS), de taille suffisamment grande (12 ou 14) et avec des lignes qui ne sont pas trop rapprochées les unes des autres (interlignes de 1,5 voire 2) sont ainsi à privilégier (Martinet, 2010, p.28)” (pt 2.1)
  • “Les études que nous venons de détailler mettent en avant une amélioration des performances de lecture chez les enfants dyslexiques lorsque les lettres sont plus espacées que la normale” (pt 2.2)
  • Conclusion ” Les aides sont donc facilitatrices pour les enfants dyslexiques et peuvent être utilisées pour réduire leurs difficultés. Ces aides ne sont pas bénéfiques aux normolecteurs. En classe, il faudrait donc préparer une mise en page particulière pour les enfants dyslexiques et garder les paramètres habituels de mise en page pour les autres élèves.” (p.61)